BPCO : le défi de l'impossible est lancé

Philippe Poncet, malade BPCO en stade 4, a enregistré en 2014 et 2914 deux records du monde successif à vélo sous assistance respiratoire sur les vélodromes de Hyères (83) et de Eybens-Grenoble (38). Avec Lucien Aimar, vainqueur du Tour de France, il se prépare désormais à organiser un nouveau rendez-vous sportif, de dimension européenne, pour le 4 septembre prochain à Hyères, sous le titre "la Lucien Aimar-O2&Cie, le souffle pour la vie". Ce challenge a été présenté le 10 mars à Lyon au cours du congrès Alvéole.



Sous la bannière commune, «Le Souffle pour la Vie», l’'association o2&Cie et l'organisation "La Lucien Aimar", une épreuve cyclo-sportive du Var, se préparent à organiser le premier évènement sportif européen  contre le handicap respiratoire. Cette épreuve figure au calendrier national de la Fédération Française de Cyclisme et de l'UCI et a reçu le soutien d'un vainqueur du Tour de France (1966), Lucien Aimar, qui partage avec Philippe Poncet ce nouveau défi.

L'objectif est de mobiliser les patients B.P.C.O comme les autres victimes de handicap respiratoire –déficit Alpha 1 Antitrypsine - fibrose - mucoviscidose - asthme, etc. Les patients qui voudront prendre part à l'épreuve seront placés dans le peloton au milieu des autres coureurs. Le circuit, réduit à 46 km environ, est tracé spécialement pour être accessible au plus grand nombre. Christian Seznec, ancien bras droit de Joop Zoetemelk et Raymond Poulidor, accompagne l'opération ainsi que Marlène Petit, membre de l'équipe de France de Cyclo-Cross, vainqueur de la coupe de France 2014.
Au nombre des médecins engagés dans ce "défi au monde de l'impossible", on trouve le Pr. Christophe Pison, chef du service de pneumologie au CHU de Grenoble, le Dr Caroline Maindet-Dominici, algologue au centre de la douleur au même CHU, le Dr Bernard Wuyam, pneumologue - unité sport, également au CHU de Grenoble, Pascale Surpas, pneumologue au centre médical de Bayère (69), Sandrine Stélianidès, chef de service du SSR de Bichat-Paris et le Pr. Philippe Serra, pneumologue à Marseille.

Philippe Poncet :
"En trois ans, je me suis rendu compte que très peu de choses avaient été engagées au niveau de la BPCO en France et en Europe, ce qui est assez étonnant. Il est inadmissible que la BPCO reste dans notre pays le parent pauvre de la santé publique. On fait plus de morts que l'alcool, la route et le sida réunis. Nous avons décidé au sein d'O2&Cie de mettre la pression. Nous sommes peu nombreux, mais nous sommes très motivés. L'objectif est d'annoncer aujourd'hui, dans l'enceinte du Congrès Alvéole qui rassemble les pneumologues français sur le thème de la réhabilitation respiratoire, le premier événement européen BPCO qui aura lieu le 4 septembre 2016. Cet évènement nous conduira à organiser à Hyères, avec Lucien Aimar, la première course cycliste européenne de malades respiratoires BPCO. Notre objectif est d'ici cette date d'identifier des patients BPCO susceptibles de participer à notre défi et de les préparer. Au delà, il est de leur permettre d'avoir un autre angle de vue sur leur maladie et de leur donner un objectif personnel sur lequel se caler."
"Certains parlent de réhabilitation respiratoire, poursuit Philippe : elle concerne une majorité des malades BPCO que connaissent et prenent en charge les pneumologues dans des centres hospitaliers adaptés. Les autres malades BPCO, plus jeunes, font partie de notre génération. Ils ont du ressort pour participer à une épreuve sportive. Mais, pour les accompagner et les encadrer, nous avons besoin des professionnels." Une raison pour laquelle Lucien Aimar et Christian Seznec, anciens champions cyclistes de haut niveau, ont choisi d'aider O2&Cie dans ce nouveau challenge.
 
Pr. Christophe Pison :
"La trajectoire de prise en charge de Philippe a consisté à essayer de donner des thérapeutiques modernes, endoscopiques, pour améliorer sa mécanique respiratoire. Dans la médecine que Philippe veut promouvoir : le mot clef est le mot « participatif » ! C'est ce qui fait la différence. On avait calculé avec des biologistes que ce n'était pas possible. L'histoire de Philippe est un très bel exemple. Il met la barre un peu haut par rapport à la première génération. Mais il est suffisamment fin pour montrer que chacun fait son chemin. Bon vent et bon souffle à Philippe."

Pascale Surpas, Pneumologue à Bayère
J'accompagne Philippe dans ses aventures et je suis émerveillée par ce qu'il a réussi à faire. Philippe est venu au centre médical de Bayère où je travaille. Les patients, qui l'ont entendu, ont rêvé après l'avoir rencontré."


Dr Caroline Maindet-Dominici :
"Dès les débuts de la rééducation pulmonaire, j'ai constaté combien les patients avaient mal. J'ai rencontré Philippe à une soirée où nous avons essayé de préparer la "foulée blanche". Nous nous sommes dit que, même malade, il fallait bouger. Philippe m'a alors interpellé et me disant : « Bouger certes, mais vous ne pouvez pas savoir comme on a mal quand on se lance dans nos exercices physiques ». On s'est alors penché sur la douleur chez les malades BPCO."

 

 

Marlène Petit, membre de l'équipe de France de Cyclo-Cross :
"J'ai rencontré Philippe dans la même vallée. Le seul mot me vient à l'esprit à son sujet : "c'est possible !". Cela permet aux patients de s'engager dans une pratique du sport, à leur rythme et selon leurs possibilités".

Lucien Aimar
"J'ai reçu un appel de Philippe Poncet quand il était au vélodrome de Hyères. Il
souhaitait que je vienne le voir. J'y suis allé à sa rencontre. J'ai découvert à travers Philippe une maladie que je ne connaissais pas. J'ai été touché par son courage et son investissement. J'ai pensé qu'il pouvait faire avancer la médecine et j'ai adhéré et participé à ses efforts."

Michel Vicaire
"La FFAAIR suit et encourage Philippe depuis deux ans. Pierre Casadevall, mon prédcesseur à la tête de la fédération était présent à Hyères pour le record de l'heure sur piste de Philippe. A titre personnel, je me félicite de ce que fait Philippe pour faire connaître cette maladie, qui demeure un tueur silencieux encore trop méconnu du grand public mais trop ignoré des pouvoirs publics."

NB : La trajectoire suivie par Philippe Poncet depuis 2013 sera l'objet, le 30 mars prochain, d'un film de 26 minutes présenté sur France 3 Rhône-Alpes en soirée. Le 29 à 10h15, Phlippe Poncet donnera une interview sur la même chaîne. A suivre sur 02&Cie.

Retour en Enfer

B.P.C.O stade 4 sous oxygène, Philippe Poncet préside son association o2&Cie depuis 2013, date de la première ascension sous assistance respiratoire sur un col du Var. Cette vidéo présente une "rétro" de ce que l'équipe qui accompagne Philippe, constitué de médecins, de sportifs de haut niveau de renom, a réalisé ces deux dernières années.

Pour visionner le film cliquez sur l'image↑

 

Haut