Un patient Australien «BPCO Stade 4» touché par l'état de grâce ?

C’est une sanction définitive d’un de leurs membres que devrait prononcer en début de semaine la direction de l’organisation O&Cie et sa version internationale o2&Cie COPD World par l’intermédiaire de son secrétaire général. Mr Russell Winwood, citoyen Australien et patient «déficient pulmonaire», qui a affirmé être au stade extrême de la BPCO - le stade 4 -, avait été intégré il y a quelques mois dans le projet o2&Cie COPD World, au vu des performances sportives affichées publiquement par ce dernier. Grâce à cette qualité, il avait bénéficié d’une invitation spéciale à participer, le 4 septembre dernier, en France, à l’épreuve cyclo-sportive « La Lucien Aimar-o2&Cie-Le Souffle pour la Vie », dans la catégorie BPCO stade 4. « Il a été invité uniquement pour cette raison » déclare le secrétaire général de l'association O2&Cie

La nature exacte de la pathologie de Russel Winwood demeure à ce jour pour tous ceux qui l'ont croisé sur les routes de la londe-les-Maures un mystère, et il est le seul habilité à en faire état, comme du niveau de handicap dont il prétend être atteint. Avec le temps, il est apparu aux yeux de la direction de la o2&Cie COPD World Team que « le véritable argument de vente des exploits de Russell sur la toile en tant qu’insuffisant respiratoire à un stade très avancé ne tient plus qu’à la moitié d’un fil ». Car Russel a participé à une course de 46 km sur les routes des collines du massif des Maures dans le Var avec une aisance qui a aura surpris plus d'un. Par la suite, Mr Winwood a, à plusieurs reprises, été prié de fournir le seul élément qui pouvait encore éventuellement le disculper des soupçons de mystification qui pèsent sur lui et sur son statut de BPCO stade 4, qu’il présente volontiers au fronton de ses communications numériques, en particulier sur son site internet, où il se présente comme un "athlète BPCO" (!) et sur sa page Facebook où tout un chacun peut le voir courrir sans oxygène ! Autant d'exploit qu'il réaliserait grâce à un entrainement particulier qui lui confère cet état de grâce respiratoire jamais observé par ailleurs pour un BPCO stade 4 !

La dernière limite fixée par l’association 02&Cie était ce vendredi 18 novembre. M. Winwood refuse, depuis des semaines, de répondre aux différentes injonctions lancées par l’Association O2&Cie, qu’il assimile dans les propos qu’il fait tenir, pour son compte, par ses afficionados de l’Internet - dont un médecin américain rencontré sur le marathon de New-York -, à des attaques personnelles indélicates, violentes et infondées. Ses propos haut en couleurs laissent entendre que l'organisation française O2&Cie ne connaitrait rien à la B.P.C.O ! Reste que la non-présentation d’arguments justifiant son état de santé réel (sous le statut d'un secret médical garanti) confirmerait que le document demandé par les médecins français est trop compromettant pour lui, en prévision d’une issue de cette affaire.

Fin de partie

M. Winwood est ainsi suspecté d’une véritable "hâblerie", qu’il entretiendrait depuis des années, et qu’il aurait fait prospérer sans états d'âme dans son environnement australien ces derniers temps. «Le suspense est terminé» annonce o2&CIe. Mais, si celle-ci est confirmée, elle devrait avoir permis d’abuser, semble-t-il, de très nombreux professionnels de santé inscrit dans son sillage, comme vient de le faire un laboratoire pharmaceutique, en s’exposant maladroitement, à ses côtés, pour la Journée mondiale de la BPCO à l’aide de grands renforts de communication, sans attendre le clap final. Lentement mais sûrement le "roide la BPCO" est nu !

L’association o2&cie qui lutte contre la BPCO et le handicap respiratoire à l’échelon national et international, déclare à nouveau qu’il est « hors de question dans le cadre de notre activité et de l’éthique de notre association, de présenter à d’autres déficients respiratoires, souvent à des stades très avancés, des illusions dangereuses faites d’espérances chimériques indélicates.»

« Nous sommes légitimes de prendre définitivement cette décision », avance le co-organisateur de La Lucien Aimar-o2&Cie-Le Souffle pour la vie,. « Nous sommes fatigués des facéties de ce personnage dont toute la stratégie de défense (hormis le camouflage derrière ses relations) se base sur une mesure du souffle qu’il présente sur Internet comme une icône et qui, d’après les professionnels français de la pneumologie, qui font référence au niveau international, ne suffit pas à déterminer de quelle pathologie il pourrait souffrir ». BPCO stade 4 ? Un stade qu'il a assurement bien du mal à justifier. « Les autres éléments fournis à cette heure par Mr Russell Winwood sont, par contre, suffisants pour dire de ce qu’il ne souffre pas », conclut le secrétaire général.

O2&cie COPD World Team a produit l’intégralité de son communiqué de presse le 21 novembre. Affaire à suivre !

Haut