Marisol Touraine veut "une meilleure prévention et une maîtrise renforcée de la BPCO"

Le 4 avril dernier, la FFAAIR et l’EFA ont adressé des proposition "pour une meilleure prise en charge des patients atteints de BPCO". La ministre de la Santé, Marisol Touraine, leur a apporté ses réponses dans une lettre en date du 17 octobre.

Ainsi, souligne la ministre, en 2017, l'Assurance-maladie lancera une action pilote de diagnostic précoce sur la BPCO sur trois département. Cette action comprenda une campagne de sensibilisation auprès des assurer pour repérer les malades à risque, accompagnée d'une campagne auprès des médecins généralistes, invités à procéder à des mesures du souffle auprès des patients susceptibles d'avoir une BPCO, en particulier les fumeurs. Dans une lettre adressée à la FFAAIR, la ministre de la Santé, Mme Marisol Touraine, détaille les actions qui seront entreprises l'année prochaine pour mieux prévenir la BPCO et mieux prendre en charge les patients atteints de cette maladie. Mme Touraine souligne notamment dans sa lettre que "les ambitions fortes portées par le programme national de réduction du tabagisme, et l'iontroduction de la prescription médicale à l'activité physique pour les personnes atteintes d'affection de longue durée, contribuent directement aux besoins de prévention et de prise en charge des personnes atteintes de BPCO"

Pour lire la réponse de la ministre de la Santé à la lettre ouverte de la FFAAIR, CLIQUEZ ICI

Rappel des propostions de la FFAAIR et de l'EFA :

"Avec l’ensemble des acteurs concernés, les 1ers Etats généraux de la BPCO ont été l’occasion de réfléchir à l’amélioration de la prise en charge des personnes souffrant de BPCO. Suite à cela, la FFAAIR et l’EFA ont décidé d’émettre des recommandations pour améliorer la prise en charge des patients atteints de BPCO :

1. Introduire la mini-spirométrie pour les personnes à risque chez les médecins généralistes (procurer la formation et l'équipement),

2. Offrir - pour les patients BPCO après une exacerbation et ceux à un stade avancé de la maladie - la réhabilitation gratuite par une équipe multidisciplinaire.

3. Mettre en place pour les fumeurs atteints de la BPCO des programmes de sevrage tabagique et le financement des produits d’aide au sevrage."

 

 

Haut